Brussels

VISA POUR L ÉMERVEILLEMENT

RESTO 30 May 2014

Un des rares restaurants véritablement indiens de Bruxelles, qui propose une ou plutôt des cuisines sortant des sentiers battus.

Lorsqu’il ouvrit La Porte des Indes en 1984, Karl Steppe, qui s’etait déjà illustré dans la saga thai-landaise de l’Elephant bleu avec le bonheur que l’on sait, prit pour parti de s’ouvrir dans un registre gastronomique nettement plus large que celui de ses principaux concurrents.

GOÛTS SOMPTUEUX

C’est ainsi que, jouant entre autres sur ce que fut la présence française en Inde, avec ses fameux comptoirs comme Pondichéry ou Chandema-gor, il décida de sortir nettement du registre – en fait essentiellement pakistanais – proposé ailleurs.

Une vision nettement plus généraliste de la gourmandise, done, incluant par exemple des spécialités chrétiennes, comme le fameux vindaloo de pore, de Goa, et bien d’autres petites merveilles autre part introuvables. Idem dans le décor, conçu comme celui d’une Inde rêvée par le décorateur Pierre-Yves Bur-ton mais reposant exclusivement sur des pièces authentiques ramenées par un Karl Steppe dont, ne le perdons pas de vue, l’antiquariat d’Extrême-Orient est la premiere spécialité.

Toujours installée dans son superbe hôtel de maître de l’avenue Louise, La Porte des Indes a su garder, au fil des années, un potentiel de séduction intact. Même si, pour un public plus jeune, le concept d’Inde s’associe plus aujourd’hui à Slumdog Millionaire qu’au faste des maharadjas, il faut bien reconnaître qu’une visite à La Porte est toujours un véritable régal pour les yeux.

Mais ce qui mérite encore plus d’être signalé, c’est que la cuisine elle aussi est aujourd’hui redevenue ce que je ne crains pas de décrire comme une des meilleures de la capitale européenne dans son registre. En effet, créée par l’épouse de Karl Steppe, Nooror Somany – aujourd’hui la lady-chef la plus respectée de Thailande – et dévelop-pée par le couple Mehernosh et Sherin Mody, toujours aux commandes de La Porte des Indes de Londres, la carte de la << Porte de Bruxelles », aujourd’hui placée sous la direction de Bobby Singh, fait bien plus sue simplement tenir la route, entre autres dans le choix des produits mis en ceuvre.

Ainsi, à midi, la meilleure manière de prendre contact avec l’établissement est certainement son incroyable à lunch 19€, proposant un assoniment de deux entrées – dont le succulent crabe malabar-, trois plats et deux accompagnements, le tout pouvant être décliné en version végétarienne.

Toutefois, pour vraintent découvrir la richesse gustative de l’endroit, je ne peux que conseiller k magnifique menu     << maison >>. Proposé pour deux couverts minimum, au prix de 52€ par personne (58 € avec soupe ou sorbet), celui-ci promène le gourmand dans une balade tout simplement èpoustouflante, avec de vèritables petites merveilles comme le Murgh Malai Kebab (du poulet mariné au fromage et au poivre puis grillé au tandoor) ou encore l’Adrak ke Panje, de l’agneau marine aux oignons cara-mélisés.

Alors, avec de jolis buffets les jeudis et samedis soir (40€ a volonté) et toutes de possibilités de formules personnalisées, voici pas mal de raisons pour pousser cene Porte des Indes qui reste définitivement une destination bien agréable…